top of page
Depositphotos_189262920_XL.jpg

Priez avec Jésus et Marie

HOPE

La dévotion réparatrice

Apparition du 13 Juillet  1917 à Fatima

La Sainte Vierge dit à Sainte Lucie : « Jésus veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé ». Le 13 juillet, la Reine du Ciel leur dit : « Si l’on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d’âmes se sauveront. Je viendrai demander la communion réparatrice des premiers samedis ».

Conversations
entre Lucie et la Vierge

Lors de son apparition à Fatima le 13 juillet 1917, la Sainte Vierge avait annoncé :

« Pour empêcher la guerre je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Coeur Immaculé et la Communion réparatrice des Premiers Samedis ».

Le 10 décembre 1925, elle apparaît avec l’Enfant-Jésus à ses côtés à Sœur Lucie, au couvent des sœurs Dorothées de Pontevedra (en Espagne). Elle lui dit alors :

« Regarde, ma fille, mon coeur entouré d’épines que les hommes ingrats, à tout moment, lui enfoncent par des blasphèmes et des ingratitudes. Toi, du moins, cherche à me consoler et dis que je promets d’assister à l’heure de la mort, avec toutes les grâces nécessaires au salut, tous ceux qui, le Premier Samedi cinq mois de suite, se confesseront, recevront la Sainte communion, réciteront le chapelet et me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant les 15 mystères du Rosaire avec l’intention de me faire réparation ».

Le 15 février 1926, l’Enfant-Jésus apparaît de nouveau à Sœur Lucie. Celle-ci lui expose la difficulté que plusieurs âmes ont de se confesser le samedi et demande que la confession dans les huit jours soit valide. Jésus lui répond alors :

« Oui, elle peut remonter à beaucoup plus de jours encore, pourvu qu’en me recevant on soit en état de grâce et qu’on ait l’intention de réparer les offenses faites au Cœur Immaculé de Marie ».

Lucie en parle aussitôt à la Mère Supérieure du couvent, puis se confesse au prêtre. Celui-ci lui demande de tout écrire et de garder le manuscrit, qui malheureusement a été brûlé en 1927.

Capture+d’écran+2020-07-08+à+23.23.02.png
images (3).jfif

Les cinq samedis répondent, selon une révélation de Jésus, aux cinq espèces d’offenses et de blasphèmes contre le Coeur Immaculé de Marie :

- blasphème contre l’Immaculée Conception
– blasphème contre la Virginité de Marie
– blasphème contre Sa Divine Maternité, avec en même temps le refus de La reconnaître comme Mère des hommes
– blasphème de ceux qui cherchent à semer dans le coeur des enfants l’indifférence, le mépris, ou même la haine de cette Mère Immaculée
– offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses Saintes Images

En bref, que faut-il faire?

Le premier samedi du mois durant 5 mois consécutifs, La Sainte vierge demande pour cette dévotion:

1. confession dans les huit jours
2. communion réparatrice
3. chapelet
4. méditation de 15 minutes sur les mystères du Rosaire

En détail les étapes :

1. confession dans les huit jours

 

Avant d'assister à la messe le premier samedi du mois, tu dois te confesser auprès d'un prêtre, 

Comment se confesser? Avant chaque confession il faut faire un examen de conscience


 

 

2. communion réparatrice

 

Le premier samedi du mois, durant 5 mois consécutifs tu assistera à la messe en communiant. Et en priant pour la réparation des cinq espèces de blasphèmes et d'offenses fait à la Vierge Marie.  (blasphème contre l’Immaculée Conception,  blasphème contre la Virginité de Marie, – blasphème contre Sa Divine Maternité, avec en même temps le refus de La reconnaître comme Mère des hommes,  blasphème de ceux qui cherchent à semer dans le coeur des enfants, l’indifférence, le mépris, ou même la haine de cette Mère Immaculée,  offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses Saintes Images )


3. chapelet

Le premier samedi du mois, durant 5 mois consécutifs tu réciteras le chapelet  en priant pour chaque dizaine pour la réparation des cinq espèces de blasphèmes et d'offenses fait à la Vierge Marie.  (blasphème contre l’Immaculée Conception,  blasphème contre la Virginité de Marie, – blasphème contre Sa Divine Maternité, avec en même temps le refus de La reconnaître comme Mère des hommes,  blasphème de ceux qui cherchent à semer dans le coeur des enfants, l’indifférence, le mépris, ou même la haine de cette Mère Immaculée,  offenses de ceux qui l’outragent directement dans ses Saintes Images )

 


4. méditation de 15 minutes sur les mystères du Rosaire

Le premier samedi du mois, durant 5 mois consécutifs tu méditeras pendant 15 minutes sur les mystères du Rosaire.

Pour en savoir plus

Les Apparitions de Fatima

En 1917, dans la région de Fatima, une "belle dame" apparaît à trois petits bergers, Lucie dos Santos et ses deux cousins, Francisco et Jacinthe Marto. 

Le 13 mai 1917, trois petits bergers, François Marto, 9 ans, sa sœur Jacinthe, 7 ans et leur cousine Lucie dos Santos, 10 ans, rentrent le troupeau de moutons qu'ils ont gardé dans la journée. Ils disent à leurs parents incrédules qu’une belle dame leur est apparue lorsqu’ils gardaient le troupeau. Elle leur a demandé de réciter tous les jours le chapelet et de revenir le 13 de chaque mois.

Le 13 juin, les trois enfants retournent sur le lieu où ils ont vu «la belle dame». Aux questions qu’on leur pose, les enfants répondent que la dame leur a demandé de réciter le chapelet chaque jour, qu’elle leur a confié un secret et les a priés de revenir à la même heure le 13 juillet.

Le 13 juillet, «la belle dame» demande de nouveau aux enfants de réciter le chapelet chaque jour en l'honneur de Notre Dame du Rosaire pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre Elle leur confie un secret, et leur dit que le 13 octobre elle leur dirait son nom et ferait un miracle afin que tous croient.

Le 13 août, les enfants ne peuvent pas venir car ils ont été arrêtés. Après avoir été soumis à de nombreux interrogatoires pour leur faire avouer leur mensonge, les enfants sont libérés le 16 août. Le 19 août, ils voient une nouvelle fois «la belle dame». Elle continue à leur demander de réciter le chapelet chaque jour et de"prier et de faire des sacrifices pour les pécheurs car beaucoup d'âmes vont en enfer parce qu'elles n'ont personne qui se sacrifie et prie pour elles".

Le 13 septembre, accompagnés de près de 25 000 personnes, les enfants voient la dame qui leur recommande de poursuivre la récitation du Rosaire pour obtenir la fin de la guerre et leur promet de revenir le 13 octobre.

Le 13 octobre, entre 50 et 70 000 personnes sont venues pour voir le grand miracle annoncé par la dame le 13 juillet. A midi, Lucie crie à la foule"Regardez le soleil !"et les pèlerins présents, voient distinctement le soleil qui s'agite dans le ciel. Ce phénomène qui sera appelé«la danse du soleil»dure 10 minutes. C’est la dernière apparition aux trois enfants.

François et Jacinthe Marto, meurent de la grippe espagnole en 1919 et 1920. Ils sont béatifiés le13 mai 2000par le pape Jean-Paul II. Lucie Dos Santos décède en 2005 au Carmel de Coimbra.

Outre les secrets confiés aux enfants, le message de Marie aux enfants insiste sur la nécessité de de méditer sur les mystères de la vie du Christ (récitation du chapelet), de prier pour la paix dans le monde et pour les pécheurs.

Lors de la troisième apparition, la Vierge a révélé un message aux enfants et leur a demandé de ne pas le divulguer immédiatement. Ce message contient trois parties, il ne sera révélé que plusieurs années après les événements.

Les deux premiers secrets sont officiellement publiés en 1941. Le premier serait l’annonce de la seconde guerre mondiale au travers d’une vision de l’enfer. Le second concernerait la Russie et sa consécration au cœur Immaculée de Marie.
Le Pape Jean-Paul II a décidé de rendre public le 3e «secret de Fatima» lors du passage au troisième millénaire.

Capture d’écran 2023-01-20 184237.jpg

Upcoming Events

13

JULY
Community
Day

9:00 AM -

3:00 PM

500 Terry Francois St,
San Francisco

20

JULY
Easter Warn
Up Sermon

9:00 AM -

3:00 PM

500 Terry Francois St,
San Francisco 

02

AUG
The Light
Project

9:00 AM -

3:00 PM

500 Terry Francois St,
San Francisco

GI-

VE

Help Those In Need

“Whoever is generous to the poor lends to the Lord,
and he will repay him for his deed.” 

[Proverbs 19:17]

bottom of page